La Tour Triangle de A. Hidalgo dans le viseur de P. Goujon, maire LR du XVe arrondissement

« Telle « l’hydre de Lerne » dont les têtes se régénèrent dès qu’elles sont tranchées, la Tour Triangle réapparaît à chaque fois qu’on la croit engloutie. Ce mastodonte énergivore, jamais rassasié, de 15 000 tonnes de béton, de verre et d’acier n’est qu’un gigantesque îlot de chaleur ! », a déploré, avec emphase, Philippe Goujon, chargé par le groupe Changer Paris (LR) de croiser le fer avec Anne Hidalgo sur ce sujet polémique, lors des questions d’actualité. L’ancien ténor de la droite parisienne a regretté que Paris « imite toutes ces mégalopoles mondialisées, impersonnelles et d’une commune banalité ».

Contestant l’attractivité économique du projet dans cette période post-Covid où le télétravail a le vent en poupe, le maire du XVe a déploré que le projet voie le jour en dépit de l’opposition des riverains, des associations environnementales et des élus locaux.

——————————————————————————-

Par ailleurs, Rachida Dati a rappelé dans le Parisien du 12 novembre 2021 qu’une « enquête judiciaire est ouverte sur des qualifications graves comme détournement de fonds publics, favoritisme ou corruption« .  « Les sommes mise en cause sont colossales. car elles sont de près de 300 millions d’euros, dont il est soupçonné qu’elles auraient été versées indûment par la mairie de Paris à un opérateur« .

rachida dati - tour triangle - 300Millions

A lire dans le Parisien du 17 novembre 2021Conseil de Paris : passe d’armes entre Anne Hidalgo et Philippe Goujon sur la très contestée tour Triangle

A lire dans le Parisien du 12 novembre 2021«Paris est en faillite» : Rachida Dati tire à boulets rouges sur la gestion d’Anne Hidalgo

 A lire aussi : Axa (Thomas Buberl, Président d’AXA) veut financer le projet de TourTriangle #COP26 #Greenwashing #AnneHidalgo #URW #Axa

 

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Après le Parquet National Financier, c’est l’UNESCO qui a la Tour Triangle dans le collimateur !

C’est à lire dans le Canard Enchaîné du 10 novembre 2021

Tour Triangle et UNESCO - Canard Enchaîné du 10 novembre 2021

Tour Triangle et UNESCO – Canard Enchaîné du 10 novembre 2021

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

URGENT : Signez et partagez la pétition contre la Tour Triangle !! #COP26

Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris
Mesdames et Messieurs les Conseillers de Paris
Monsieur Jean-Marie Tritant, Président de Unibail-Rodamco-Westfield
Monsieur Thomas Buberl, Président d’AXA

Unibail et AXA ont choisi le jour du lancement de la COP26 pour annoncer le lancement du chantier Tour Triangle ! Anne Hidalgo prétend défendre le climat à Glasgow mais soutient des projets anti-écologiques à Paris.

URGENT : nous demandons l’abandon du projet Tour Triangle : Lien vers la pétition

A voir aussi 

Télérama : Tour Triangle, un grand projet pour rester dans le passé

 

Publié dans anne hidalgo, Non classé | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Axa veut financer le projet de TourTriangle #COP26 #Greenwashing #AnneHidalgo #URW #Axa

Unibail a annoncé que les travaux de la Tour Triangle, projet de construction controversé dans le 15e arrondissement de Paris et soutenu par la Maire de Paris, Mme Anne Hidalgo devraient débuter d’ici la fin de l’année grâce au soutien d’Axa, qui va aider au financement du projet.  Un timing ahurissant, puisque l’annonce coïncide avec la COP26, Conférence de Glasgow de 2021 sur les changements climatiques à laquelle Anne Hidalgo entend participer ! #Greenwashing
————————————-
Réactions de l’Association SOS Paris sur BFM Paris

————————————-
Réactions de Olivier Rigaud – Cofondateur du collectif contre la Tour Triangle
Il est choquant que le Groupe #UnibailRodamcoWestfield (#URW)  ait pu faire son annonce en plein travaux de la COP26, un 1er novembre de surcroît
Par ailleurs, nous ne comprenons pas qu’AXA ait choisi de participer au financement de cette opération spéculative de bureaux à hauteur de 300 millions (la somme annoncée) alors que cette compagnie communique sur sa volonté de participer dorénavant à des financements vertueux. Sur  Twitter AXA écrit :
 » Les nouveaux engagements d’AXA sont les suivants : Axa exclura tout investissement et toute souscription pour de nouveaux projets d’exploration pétrolière dits « greenfield », sauf s’ils sont portés par des leaders de la transition disposant de plans ambitieux et crédibles… « 
Pour construire une tour de 42 étages, il faut 3 à 4 fois plus de béton et d’acier que pour construire un bâtiment très basse consommation respectant les plafonnements parisiens, et l’énergie primaire pour fabriquer ces matériaux coûteux et dont l’empreinte carbone est importante.
Nous verrons bien si le lancement de chantier tant de fois annoncé, aura lieu d’ici la fin de l’année 2021.
Des plaintes avec constitution de partie civile ont été déposées au Parquet National Financier (PNF), les associations requérantes du Collectif contre la Tour Triangle (ADAHPE et SOS Paris) et l’association FNE Ile-de-France ont saisi la Commission Européenne pour Déni de justice (elles n’ont pas pu faire appel d’un premier jugement défavorable rendu par le Tribunal Administratif de Paris et concernant leur recours contre le Permis de Construire accordé le 28 mai 2017 par Mme Anne Hidalgo à cause du décret d’application de la Loi Olympique 2018, celui-ci limitant les possibilités de recours). Elles peuvent saisir la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour non respect de la procédure de Commande publique. Elles pourront réactiver leur plainte 2018 au PNF ou s’associer à la procédure Anticor.  Ces actions pourraient remettre en cause la validité des baux à construction, celui du Parc des Expositions notamment
————————————-
Réaction des écologistes
« Ce projet d’une « tour de bureaux de 180 m de hauteur et de 92 000 m2 de surface est antiécologique et contraire aux engagements du Plan climat de la Ville de Paris », ont asséné les élus écologistes du Conseil de Paris (GEP) mardi dans un communiqué.
Pour les élus écologistes, ce projet, « héritier de l’urbanisme des années 1960 », est « économiquement anachronique et hors sol » à un moment où « le développement du télétravail et du co-working a bouleversé l’immobilier tertiaire » et où « plus de 4 millions de m2 de bureaux sont vacants sur le territoire francilien ». La relance d’un projet « incompatible avec l’objectif de la France de diviser par deux ses émissions de gaz à effets de serre d’ici 2030 » est de plus annoncée « en pleine COP26 », déplorent encore les Verts, qui dénoncent une tour au bilan carbone « catastrophique » pour sa construction comme son fonctionnement.
«A l’heure où débute la COP26, à l’heure où il nous faut des mesures drastiques pour réduire notre empreinte écologique, quelle terrible nouvelle pour le climat et pour Paris. Honte à Axa de permettre la réalisation de ce projet de tour de bureaux énergivore», a ainsi regretté David Belliard. 
« On voit bien que, si on laisse les enjeux économiques et les grandes entreprises guider notre politique, […] ce sont toujours les projets qui iront à l’encontre du climat et […] de l’intérêt général qui seront choisis », a renchéri David Belliard, adjoint EELV à la Transformation de l’espace public.
Tout Triangle - une aberration climatique
————————————-
Réaction de Philippe Goujon, Maire LR du 15ème arrondissement
Philippe Goujon, rappelle sa « totale opposition », estimant qu’« entre les beaux discours de la maire de Paris sur l’environnement et la réalité, qui est de construire une tour de près de 200 mètres de haut, il y a un océan ».
Opposé dès les prémices en 2008 de celle que l’on appelait alors la tour Delanoë du nom de l’ancien maire de la Capitale, Philippe Goujon s’alarme de sa concrétisation « en pleine COP26 ». « Cette tour de 180 m de hauteur et de 92 000 m2 de surface n’a rien à faire dans ce quartier haussmannien qu’elle va dénaturer », insiste le maire du 15e arrondissement qui pointe une opération « purement spéculative », composée aux trois quarts de bureaux réalisés en blanc. Il va présenter un vœu en faveur de son abandon en conseil d’arrondissement le 8 novembre, avant de le soumettre au Conseil de Paris la semaine suivante. Philippe Goujon peut, semble-t-il, compter sur le soutien du groupe écologiste qui a également demandé, le 2 novembre, « l’abandon du projet de construction de la tour Triangle ».
————————————-
Réaction de Danielle Simonnet – Conseillère de Paris LFI
« Anne Hidalgo, qui se prétend candidate au service de l’écologie, aurait dû tout faire pour annuler ce projet », dit encore Danielle Simonnet, conseillère LFI de Paris.
————————————-
Pour poursuivre
 #TriangleRenan #TourTriangle
Publié dans Non classé | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

URGENT – Tour Triangle : Enquête ouverte pour favoritisme #TourTriangle #URW #AnneHidalgo #scandale

Le parquet national financier (PNF) a ouvert en juin 2021 une enquête préliminaire sur des soupçons pour « favoritisme » et « recel de favoritisme » autour du projet de la Tour Triangle, qui doit être construite à Paris, a indiqué lundi une source judiciaire, confirmant une information du Parisien. 

On est donc maintenant sur un volet pénal de l’affaire Tour Triangle.

La maire LR du VIIe arrondissement de Paris Rachida Dati avait fait en juillet 2020 un signalement à la justice sur ce projet, tandis que l’association Anticor avait déposé une plainte avec constitution de partie civile en février 2021.

L’adjoint à l’urbanisme Emmanuel Grégoire serait « très serein » malgré l’enquête préliminaire ouverte pour favoritisme (volet pénal de l’affaire). Selon l’adjoint à l’urbanisme, Unibail doit signer le bail avant la fin octobre 21, faute de quoi le projet serait remis en question.

Plus d’informations : 

- Interview de Olivier Rigaud sur BFM TV - Paris : clap de fin pour la Tour Triangle
   Et ici le lien sur Twitter

BFM TV - clap de fin tour Triangle

Le Monde : A Paris, le dossier de la Tour Triangle prend une tournure pénale 

Nouvel Obs : Enquête ouverte pour favoritisme sur le projet de la tour Triangle à Paris

Ouest France : Cinq questions sur la tour Triangle, au cœur d’une enquête du parquet financier pour « favoritisme »

Rapport complet de la Chambre des Compte

Le Parisien : Tour Triangle : soupçons de favoritisme sur la ville de Paris : le Parquet financier ouvre une enquête

Le Parisien du Lundi 11 Octobre 2021 - page 1 Le Parisien du Lundi 11 Octobre 2021 - page 2

Vidéo par l’association Anticor : comment la Ville de Paris s’est privée de 360 M€ !

Publié dans anne hidalgo, Non classé | Laisser un commentaire

Permis modificatif du projet Tour Triangle 2 #URW #TourTriangle

A propos du dossier Tour Triangle, le panneau d’affichage du Permis de Construire Modificatif 1 du projet Tour Triangle 2, a été affiché sur le terrain, Porte de Versailles, le 19 novembre 2020 (la SCI TOUR TRIANGLE a confirmé cette information par courrier RAR).
Les associations requérantes ont donc jusqu’au 18/01/2021 pour adresser un recours gracieux à Madame la Maire de Paris et lui demander d’annuler sa décision, recours gracieux qui pourra être suivi d’un recours contentieux.
L’association Monts 14 a adressé un recours gracieux à Madame la Mairie de Paris le 4 décembre dernier.
Les autres associations requérantes, adresseront un recours gracieux à Madame la Maire de Paris d’ici le 18 janvier 2021.
A la suite de quoi, Madame la Maire de Paris aura deux mois pour accepter ou rejeter leurs recours gracieux, l’absence de réponse de sa part, signifiant refus.
Les associations requérantes auront alors 2 mois pour déposer un recours contentieux.
Certes, ces recours ne sont pas suspensifs du Permis de construire accordé par Madame la Maire de Paris le 28/04/2017, mais en cas de lancement du chantier, les associations requérantes pourraient déposer un recours suspension, pour demander l’arrêt du chantier, en attendant un jugement au fond (par la Cour Administrative d’ Appel de Paris, en raison des dispositions du décret d’application de la Loi Olympique 2018), les associations pouvant demander la requalification du Permis de Construire modificatif 1, en Permis de Construire (reprise de la procédure d’instruction du dossier par les Services de la Ville de Paris), compte tenu de l’ampleur des modifications apportées au Permis de Construire initial.
Enfin, il faut noter que ce Permis de construire modificatif 1 a été accordé par Madame la Maire de Paris, le 25/09/2020, mais n’a été affiché sur le terrain, Porte de Versailles, que le 19/11/2020 (les délais de recours démarrent à la date d’affichage du panneau réglementaire sur le terrain du projet).
Ce manque d’empressement à afficher le Permis de Construire Modificatif 1 (procédure obligatoire devant permettre aux tiers, de faire valoir un préjudice), est-il un signe supplémentaire du manque d’enthousiasme de la SCI Tour Triangle, filiale du Groupe Unibail-Rodamco-Westfield, à construire cet Immeuble de Grande Hauteur (IGH), dans un contexte sanitaire et économique particulièrement difficile, les plaintes déposées par Mesdames Rachida Dati et Danielle Simonnet, et par l’association Anticor, de leur côté (auprès du Procureur de la République et du Parquet National Financier, sur la base des conclusions du rapport 2020 de la Chambre Régionale des Comptes d’Île-de-France), pouvant remettre en cause la validité du bail à construction du Parc des expositions de la Porte de Versailles, bail accordé en 2015 au Groupe Unibail-Rodamco-Westfield… voire, remettre en cause la validité du bail à construction accordé ensuite à la SCI Tour Triangle ?
Ci-après, le lien Internet permettant de télécharger au format PDF, le rapport en date du 12 mars 2020, de la Chambre régionale des comptes d’Île-de-France : http://www.contrelatourtriangle.com/wp-content/uploads/2020/08/IDR2020-15.pdf

 —————————————————————————

tour triangle projet qui divise

Extrait de l’article « la Tour Triangle un projet qui divise », journal Capital le 03/12/2020 :
 » … Les travaux devaient finalement débuter fin 2020 pour une inauguration en 2024 mais, là encore, certains obstacles se hissent. Selon les informations d’Olivier Rigaud – Membre coordinateur du Collectif contre la Tour Triangle et Vice-président de l’association Jeunes Parisiens de Paris -, le chantier de la Tour Triangle doit pouvoir répondre aux conditions du décret d’application de la Loi Olympique 2018 qui stipule que tout chantier aux abords des installations des Jeux Olympiques 2024 ne peut être lancé que si son achèvement peut intervenir avant le lancement des JO 2024. Or, les travaux doivent durer au minimum 36 à 37 mois et c’est sans compter la situation sanitaire qui peut évidemment avoir une incidence sur la durée du chantier. En parallèle, cette même crise a de toute évidence impacté la situation financière du promoteur Unibail-Rodamco-Westfield, ses actions en bourse ont en effet chuté de 74% depuis début 2020. En réponse, le groupe a débloqué 9 milliards d’euros en novembre dernier pour renforcer son bilan et réduire son endettement.
Enfin, les opposants au projet ont pu lancer de nouveaux recours en raison du panneau de permis de construire qui a été apposé sur les lieux. Courant juillet 2020, Danielle Simonnet – conseillère de Paris (La France Insoumise) – et Rachida Dati – maire du 7ème arrondissement de Paris – ont également saisi le Parquet National Financier (PNF) accusant la Mairie de Paris de favoritisme dans le projet de la Tour Triangle. Trois mois plus tard, en octobre 2020, l’association Anticor a déposé à son tour une plainte auprès du PNF pour les mêmes raisons. Après de nombreuses années de doute et d’obstacles, la construction de la Tour Triangle semble toujours poser de nombreuses questions.  »

Article complet : https://www.capital.fr/economie-politique/la-tour-triangle-un-projet-qui-divise-1387646

Publié dans affaires paris, anne hidalgo, favoritisme, ian brossat, URW, viparis | Laisser un commentaire

Vidéo Anticor – L’affaire Tour Triangle ou comment la Ville de Paris s’est privée de 360M€

L’association Anticor de lutte contre la corruption et pour l’éthique en politique a publié une vidéo de 5 minutes sur l’affaire Tour Triangle (URW). Elle explique  comment la Ville de Paris s’est privée de 360M€. A voir jusqu’au bout ! Des plaintes pour délit de favoritisme et détournement de fonds publics sont actuellement ouvertes.

Publié dans Mairie de Paris, tour triangle, unibail rodamco, URW, viparis | Laisser un commentaire

URGENT – Affaire Tour Triangle : Anticor porte plainte pour favoritisme dans l’affaire de la Tour Triangle #mairiedeparis #URW

Urgent  ! Nous reprenons ci-dessous le communiqué de l’association Anticor
concernant sa plainte pour favoritisme dans l’affaire de la Tour Triangle
Anticor : « Contre la corruption, pour l’éthique en politique » 

https://www.anticor.org/2020/10/26/anticor-porte-plainte-pour-favoritisme-dans-laffaire-de-la-tour-triangle/

anticor porte plainte pour favoritisme dans l'affiare de la Tour Triangle

—————————————————–

Le 22 octobre 2020, Anticor a déposé plainte contre X auprès du parquet national financier (PNF) pour favoritisme dans l’attribution du marché public d’exploitation du Parc des expositions de la Porte de Versailles, le deuxième plus grand site d’exposition francilien et l’un des sites les plus rentables de France. Cette plainte s’appuie sur un rapport de la Chambre régionale des comptes paru en mars 2020.

Propriété de la ville de Paris, ce site a été confié à la Société d’Exploitation du Parc des Exposition (SEPE). En 2008, rachetée par UNIBAIL-RODAMCO, SEPE prend le nom « VIPARIS PORTE DE VERSAILLES ». Dans la foulée, VIPARIS propose à la Mairie un projet de construction de la deuxième tour la plus haute de Paris, la Tour Triangle, pour un coût de 500 millions d’euros, dans le parc des expositions.

VIPARIS est à ce moment concessionnaire du parc jusqu’en 2026.

Dans ces limites temporelles, VIPARIS se serait retrouvée avec la responsabilité d’un projet, mais sans le temps nécessaire pour le rentabiliser, dans l’hypothèse où une autre société remporterait le marché public de renouvellement de la concession d’exploitation du Parc des Expositions, en 2026.

Le délai étant trop court pour que la construction et la concession de la tour soient rentables pour UNIBAIL, la mairie de Paris a alors pris trois décisions, contre l’avis de ses services :

• La première consiste à résilier de manière anticipée le contrat de concession la liant à UNIBAIL, alors même que les services de la municipalité préconisaient de procéder par avenant plutôt que d’annuler la concession existante ;

• La seconde consiste à indemniser la filiale d’UNIBAIL à hauteur de 263 millions d’euros, en conséquence de cette rupture de contrat anticipée. Or, l’indemnisation est illégitime dès lors que le promoteur ne démontre pas avoir subi un préjudice, soit qu’il n’a pas été évincé du terrain. Ainsi, le rapport de la CRC souligne le fait que le promoteur n’a pas cessé d’occuper et d’exploiter les installations du Parc des expositions à la suite de la résiliation dudit contrat ;

• La troisième consiste à avoir fixé un “droit d’entrée” de 263 millions d’euros dans l’appel d’offres, comme l’a révélé le Canard, créant par la même occasion un déséquilibre grave entre les promoteurs susceptibles de se porter candidats, en violation du principe d’égalité d’accès aux marchés publics.

La mairie de Paris a donc conclu un deuxième contrat avec le promoteur UNIBAIL portant concession du Parc pour 47 ans, à compter du 1er janvier 2015.

Le Canard enchaîné a mis en lumière d’autres faveurs accordées par la mairie de Paris au futur concessionnaire telle que la prise en charge par la collectivité de l’aménagement du terrain destinée à recevoir la Tour alors même qu’aucun crédit n’était prévu à cet effet dans le budget municipal et que les services de la collectivité recommandaient d’attribuer ces dépenses au promoteur.

Enfin, l’hebdomadaire signalait l’existence d’un rabais octroyé par la municipalité sur le loyer de la Tour Triangle, estimé d’abord à 9 millions d’euros par an, celui-ci passant à 2 millions d’euros annuels.

« Dans ce dossier, les services de la mairie de Paris ont alerté, à plusieurs reprises, sur les risques de favoritisme et de l’utilisation dispendieuse des fonds publics sans être entendus. La Chambre Régionale des Comptes a pointé dans un rapport de mars 2020 les irrégularités de ce montage, pour l’instant sans effet connu. C’est non seulement des centaines de millions d’argent public versé à UNIBAIL, mais cela pourrait constituer un délit de favoritisme qui relève du droit pénal. » rappelle la Présidente, Elise Van Beneden.

« Puisque les différents niveaux d’alerte publics n’ont pas fonctionné et que ce n’est pas parce qu’il s’agit d’opérations à 9 chiffres que la justice doit être différente, ANTICOR a décidé de porter plainte auprès du parquet national financier.»

—————————————————

A lire dans Capitalhttps://www.capital.fr/economie-politique/tour-triangle-unibail-la-ville-de-paris-visee-par-une-plainte-pour-delit-de-favoritisme-1384144

Et dans Economie Matin : http://www.economiematin.fr/news-Unibail-ami-plus-encombrant-anne-hidalgo

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le chantier de la Tour Triangle est loin d’être lancé #URW #Hidalgo #TourTriangle

>> Un Permis de construire modificatif déposé le 30/09/2019 à la Direction de l’Urbanisme pour instruction, vient d’être autorisé par Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris, le 25/09/2020 plus précisément (après un an d’instruction !! … au lieu des 6 mois prévus par la procédure). Les associations requérantes du Collectif contre la Tour Triangle devraient déposer un recours contentieux contre ce Permis de construire modificatif (une fois celui-ci affiché sur un panneau réglementaire visible des tiers, comme le prévoit la procédure ; compte tenu de l’ampleur des modifications apportées, ce permis modificatif pourrait bien être requalifié en Permis de construire)

- Par ailleurs et surtout, le projet de bail à construction contracté par la SCI Tour Triangle, filiale du Groupe Unibail Rodamco Westfield (URW) et porteur du projet Tour Triangle 2, et la Ville de Paris, stipule que CE BAIL À CONSTRUCTION de 80 ans SERA EFFECTIF UNE FOIS QUE LE PERMIS DE CONSTRUIRE accordé par la Maire de Paris le 28/04/2017 SERA DÉFINITIF, c’est-à-dire qu’il n’y aura plus de recours. Or, le recours contre le Permis de construire est en Cassation (pas de date d’audience pour l’instant) et le Permis de construire modificatif devrait être attaqué à son tour.

- Par ailleurs, dans un contexte économique difficile lié à la crise sanitaire Covid 19, la valeur en Bourse du Groupe Unibail-Rodamco-Westfield « dégringole » depuis un an et ceci, malgré un plan d’augmentation de capital qui interviendrait après une Assemblée Générale Extraordinaire programmée le 10/11/2020.

- Autre aspect : le décret d’application de la loi Olympique 2018 stipule que les chantiers lancés aux abords des annexes où se tiendront des activités olympiques en 2024 (ce sera le cas dans les halls 1 et 5 du Parc des expositions dans lesquels il est prévu d’organiser des activités de handball et de tennis de table) devront être achevés avant le lancement des JO 2024 à Paris. Or, la notice explicative des Architectes du programme Tour Triangle stipule qu’il faudra 36 à 37 mois pour construire et achever l’immeuble de grande hauteur Tour Triangle. Dans le cas contraire, la SCI Triangle devra attendre la fin des JO 2024 pour lancer son chantier, si elle gagne ses procès (Permis de construire et Permis de construire modificatif).
Les 2 pourvois en Cassation contre le Permis de construire passent ce jeudi 8 octobre 2020, à 9h30, en commission d’admission. Nous saurons donc rapidement si ces 2 pourvois sont considérés comme recevables par le Conseil d’Etat et si c’est le cas, feront l’objet d’un jugement à la suite d’une audience à programmer.

- Dernier aspect : les plaintes de Mesdames Rachida Dati (LR) et Danielle Simonnet (FI) qui ont saisi le Procureur de la République et le Parquet National Financier [PNF] à la suite de graves dysfonctionnements mentionnés dans le dernier rapport de la Chambre régionale des comptes [CRC] d’Ile-de-France concernant le bail à construction du Parc des expositions de la Porte de Versailles : il pourrait être question de délit de favoritisme et de détournements de fonds publics expliquait Madame Dati lors de son intervention en Conseil de Paris de juillet dernier. Les associations requérantes du Collectif contre la Tour Triangle se réservent la possibilité de saisir à leur tour, le Procureur de la République et le Parquet national financier.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le Parisien du 23/09/20 – Grands chantiers : la droite veut peser dans le débat

#bétonnage #Paris #anne-hidalgo

Suite aux élections municipales, de gros projets d’urbanisme vont être remis à plat. L’opposition a l’intention de s’imposer dans les discussions entre socialistes et écologistes.

Concernant la Tour Triangle : « Bien que le permis de construire ait été validé par la justice, nous allons demander le réexamen du bien-fondé de ce gratte-ciel pyramidal de 180 m de haut, porte de Versailles, affirme Jean-Pierre Lecoq »

A lire dans le Parisien du 23/09/2020
grands chantiers - la droite veut peser dans le débat
Tour Triangle - bien fondé

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire